Les coliques du nourrisson : que faire pour calmer bébé ?

Bébé est propre, a bien mangé, n’est pas fatigué, mais il pleure toujours et se tord dans tous les sens… Il y a de grandes chances que ce soit des coliques. Attention tout de même à ne pas aller un peu trop vite dans le diagnostic et à bien prendre le temps d’en parler avec son pédiatre. Il est primordial d’écarter toutes les autres causes potentielles : reflux gastro-oesophagien (RGO), allergie alimentaire, intolérance…

Quand c’est chose faite, il faut se rendre à l’évidence… Bébé a des coliques. Et s’il y a bien un moment dans la vie de parent où l’on se sent impuissant, c’est quand bébé a des coliques ! 

 

Que sont les coliques du nourrisson ?

Leur origine n’est pas réellement identifiée avec certitude , mais plusieurs hypothèses existent : immaturité du système digestif, difficultés de digestion, immaturité du système neurologique
Quelle qu’en soit la cause, une chose semble ressortir : à la naissance, bébé n’est pas encore tout à fait prêt à la vie sur Terre, son organisme n’est pas encore tout à fait mature. On dit d’ailleurs qu’après 3 trimestres à l’intérieur, bébé a encore besoin d’un trimestre à l’extérieur pour être vraiment prêt. À l’intérieur, il était à l’abri des bruits, de la lumière, du froid, de la faim, de la douleur… Toutes ces sensations sont nouvelles pour lui et demandent nécessairement un petit temps d’adaptation. Celle-ci passera donc par des pleurs pour montrer son inconfort ou sa douleur, car rappelons-le, c’est sa seule manière de communiquer.

La bonne nouvelle est donc que les coliques ont une fin ! Elles apparaissent en général aux alentours du 10ème jour de vie du bébé et disparaissent vers 3 mois.

Comment apaiser bébé pendant les coliques ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’existe pas de remède miracle contre les coliques. Ne l’oubliez jamais, surtout lorsque vous vous sentirez complètement impuissant. Dites-vous simplement que vous ne pourrez pas les arrêter complètement, mais que vous pouvez l’aider à les soulager. Gardez bien en tête également qu’elles sont passagères et que progressivement, bébé en aura de moins en moins, puis plus du tout. La vraie et seule solution est d’attendre que bébé grandisse, et ce n’est pas facile !

Voici quelques techniques pour apaiser bébé et diminuer ses coliques :

  • Portez-le. Cela peut vous paraître tout bête, mais il va se sentir rassuré et c’est très important. Vous pouvez le porter à plat, son ventre sur votre avant-bras et le bercer doucement, ou dans vos bras ou en écharpe pour qu’il soit au plus près de vous, de votre odeur et du battement de votre cœur.
  • Faites attention à ce qu’il n’avale pas trop d’air en mangeant. Que ce soit au sein ou au biberon, essayez de le maintenir bien droit. Quand c’est au biberon, veillez à ce que la tétine soit toujours bien remplie de lait.
  • Massez-lui le ventre en appuyant légèrement, toujours dans le sens des aiguilles d’une montre, mais surtout jamais après manger. Vous pouvez également le mettre sur le dos, replier ses jambes sur son ventre et masser son ventre à l’aide de ses jambes, dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Amenez-le chez l’ostéopathe, si votre médecin vous le conseille. Peut-être qu’en une ou plusieurs séances, il aidera bébé à se sentir mieux.
  • Changer de lait infantile, en remplaçant un lait infantile à base de lait de vache par un lait infantile à base de lait de chèvre ou de protéines de riz. Mais attention, avant de changer le lait infantile de votre bébé, demandez toujours l’avis de votre pédiatre.
  • Éviter de donner trop de biberons ou de tétées.

Si malgré tout vous n’arrivez pas à calmer votre bébé, et que vous sentez que vous commencez à vous énerver, ne vous laissez pas dépasser par la situation. Posez bébé en sécurité dans son lit, sur le dos. Sortez de la pièce et soufflez. Détendez-vous quelques minutes et retournez-y quand vous êtes prêt.

Votre bébé sera en sécurité dans son lit, tandis qu’il peut être en danger dans les bras d’un adulte énervé. Secouer un bébé peut avoir de graves conséquences et provoquer des lésions irréversibles dans son cerveau.

agriculture biologique
Ingrédients
issus de l'Agriculture
biologique
logo certification premibio
Une marque
reconnue par les
professionnels
logo certification premibio
Qualité & sécurité
de nos produits
logo certification premibio
Respect
des besoins nutritionnels
© 2019 - Mentions légales - Plan du site