Le sevrage après l’allaitement

 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande un allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois de bébé, puis une étape de diversification alimentaire pendant laquelle on propose à bébé d’autres aliments, en plus du lait maternel.

Vous allaitez donc bébé, mais pour une raison ou pour une autre (changement d’avis, prise de médicaments, reprise du travail…), vous avez décidé d’arrêter progressivement l’allaitement. Vous souhaitez entamer le sevrage. Bien évidemment, cette transition ne doit pas se faire de façon brutale, l’idée est plutôt d’accompagner bébé en restant le plus possible à son écoute. Cette étape peut prendre du temps et peut également demander du courage et de la patience. Alors ne vous fixez pas de date limite et avancez doucement, ensemble.

 

Un sevrage en douceur

 

Pour vous

Il est important de prendre son temps, aussi bien pour bébé que pour vous. En effet, votre corps doit aussi comprendre qu’il doit arrêter de produire du lait. Un sevrage trop rapide peut conduire à un engorgement douloureux de vos seins, voire à une mammite (une inflammation de la glande mammaire).

Pour bébé

Il s’agit d’un changement radical d’alimentation pour bébé, aussi bien au niveau du goût qu’au niveau de la façon de manger. Il ne faut donc pas le brusquer et l’accompagner doucement pendant cette transition.

On estime que le sevrage doit s’effectuer sur au moins 15 à 30 jours. Il peut également durer plus longtemps si vous le souhaitez. En clair, il n’y a pas de règle, juste votre ressenti ainsi que celui de bébé !

 

Les étapes du sevrage

 

  • Commencez par remplacer une des tétées de la journée, celle qui vous semble la moins importante pour bébé, par le lait infantile que vous aurez choisi. Pour qu’il s’habitue, continuez comme ça pendant 2-3 jours. Pour rappel, nous vous avions préparé un article pour vous accompagner dans le choix du lait de bébé.
  • Remplacez ensuite une deuxième tétée de la journée. La plus importante de la journée est la tétée du matin, retirez-la donc en dernier si possible. Si vous pouvez, alternez entre le sein et le biberon : la première tétée au sein, la deuxième au biberon, la troisième au sein et ainsi de suite. Continuez avec ce rythme pendant quelques jours.
  • Lorsque vous et bébé êtes prêts à continuer, remplacez une troisième tétée par un biberon de lait infantile. Il est tout de même conseillé de garder les tétées du matin et du soir jusqu’à la fin du sevrage. Ce sont les plus importantes pour bébé, celles où il a besoin de réconfort, de proximité et d’être rassuré.
  • Enfin, lorsque vous décidez de mettre complètement fin à l’allaitement, vous pourrez remplacer les tétées restantes par des biberons. Rien ne presse et si vous trouvez que ce sevrage partiel vous convient à tous les deux, alors vous pouvez continuer de cette manière.

Votre corps comprend au fur et à mesure qu’il n’est plus nécessaire de produire autant de lait et le processus de lactation va diminuer progressivement.

 

Quelques conseils supplémentaires

 

  • Pour ne pas brusquer bébé, vous pouvez simplement commencer par tirer votre lait et le congeler, afin de ne pas changer le goût, mais simplement la façon de le lui donner. Ainsi, bébé va commencer à s’habituer à la tétine du biberon. Ce n’est pas inné pour lui, qui a toujours été habitué à téter directement au sein.
  • Si ça ne fonctionne pas et que bébé ne souhaite pas boire au biberon, n’insistez pas. renouvelez l’expérience quelques heures ou quelques jours plus tard.
  • Le papa ou une autre personne peut également prendre le relais, afin que bébé ne soit pas tenté par votre sein.
  • Et encore plus si vous voulez lui donner un biberon à l’endroit même où vous l’allaitez habituellement. N’hésitez pas à changer d’endroit afin qu’il n’assimile plus cet endroit à l’allaitement.
  • Cherchez la tétine parfaite ! En effet, il en existe de toutes sortes. Certaines ont même une forme et une texture qui se rapprochent du sein de la maman. N’hésitez donc pas à en tester plusieurs afin de trouver celle qui correspond à votre bébé.
  • Si vous avez la moindre question, tournez-vous vers le pédiatre habituel de votre enfant. Il vous accompagnera dans cette transition, répondra à toutes vos questions et vous aidera à choisir un lait infantile adapté à bébé !
agriculture biologique
Ingrédients
issus de l'Agriculture
biologique
logo certification premibio
Une marque
reconnue par les
professionnels
logo certification premibio
Qualité & sécurité
de nos produits
logo certification premibio
Respect
des besoins nutritionnels
© 2019 - Mentions légales - Plan du site