Problèmes de régurgitations chez bébé : que faire ?

Le biberon est donné, la couche est changée, bébé est prêt à être couché… Ou pas ! Pour la énième fois, bébé vient de régurgiter. Parfois quelques gouttes, parfois une quantité plus importante. Cette situation, vous la connaissez, mais elle vous inquiète. Ces régurgitations vous causent du souci, pourtant elles sont courantes dans les premiers mois du nourrisson et sans gravité dans la plupart des cas. 

On vous explique tout sur les régurgitations et on vous partage nos petites astuces pour les diminuer.

Qu’est-ce qu’une régurgitation ?

On parle ici de RGO : reflux gastro-oesophagien. Il s’agit en fait simplement du reflux du contenu de l’estomac, un mélange de lait et de salive, de l’œsophage jusqu’à la bouche. Bébé recrache ensuite une partie de ce qu’il vient d’avaler. Elles sont très courantes chez le nourrisson et se déclenchent juste après la tétée ou le biberon. Elles sont indolores, totalement involontaires et très soudaines. Quand on a de la chance, il n’y a que quelques gouttes, quand ce n’est pas le cas, il faut changer le pyjama !

Elles se calment en général autour de 4 à 6 mois, au moment du passage à la diversification alimentaire et concernent quasiment un bébé sur deux. Pas de panique donc ! Même s’il s’agit pourtant d’un des motifs principaux de consultation chez le pédiatre.

Bon à savoir : il ne faut pas confondre reflux et vomissement. À la différence d’un vomissement, la régurgitation se fait sans effort.

Pourquoi bébé régurgite-t-il ?

Le muscle qui ferme l’orifice entre l’estomac et l’œsophage, censé empêcher les aliments de remonter de l’estomac vers la bouche, ne fonctionne pas très bien car il n’est pas encore tout à fait mature. Le contenu de l’estomac remonte donc plus facilement vers la bouche, ce qui provoque les régurgitations. Ces dernières sont en général provoquées par une alimentation exclusivement liquide et la position allongée. 

« En fait, tout le monde a des reflux, adultes comme enfants. C’est normal. Mais ces remontées du bol alimentaire depuis l’estomac vers l’œsophage ne vont pas forcément jusque dans la bouche, et dans ce cas-là, elles passent la plupart du temps inaperçues. En fait, tous les bébés ont des reflux ! La régurgitation témoigne d’une remontée haute, plus énergique, forte et intense, qui arrive depuis l’estomac et l’œsophage jusque dans la bouche du bébé et s’extériorise de manière assez passive, en jet ou sur le coin de la bouche, ou même occasionnellement par le nez. Les régurgitations ne sont pas graves en elles-mêmes, mais elles inquiètent les parents quand elles sont fréquentes ou abondantes » explique le Professeur Jean-Pierre Hugot, professeur de pédiatrie, chef de service des maladies digestives et respiratoires de l’enfant à l’hôpital Robert Debré à Paris.

Quand s’inquiéter ?

Les régurgitations peuvent parfois être impressionnantes, on a même l’impression que bébé vient de recracher l’intégralité de son biberon. Mais c’est loin d’être le cas ! Et si sa courbe de poids reste normale, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. 

En revanche, si :

  • Sa courbe de poids n’évolue pas de manière constante, ou qu’elle baisse, 
  • Vous vous apercevez que bébé souffre en régurgitant, qu’il se tortille,
  • Après ses 6 mois bébé les régurgitations sont toujours très fréquentes,

N’hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre pédiatre.

Comment éviter les régurgitations ?

Lorsque les reflux sont sans gravité, ils ne sont pas médicalisés. Ainsi, l’immense majorité des cas ne nécessite pas de traitements médicamenteux.

Voici quelques astuces pour diminuer les régurgitations :

  • Évitez de coucher bébé juste après la tétée. Pensez à le changer avant de lui donner à manger par exemple. En effet, cette position favorise la remontée des aliments depuis l’estomac.
  • Essayez de ne pas trop serrer sa couche afin de ne pas créer de pression sur son ventre.
  • Gardez bébé bien droit pendant la tétée, restez immobile et évitez de le secouer.
  • Faites des pauses pendant le repas pour lui permettre de faire des rots et ainsi expirer l’air avalé mais aussi pour lui éviter de manger trop rapidement.
  • Faites attention à la préparation du biberon. Pensez à bien le remuer afin d’éviter les grumeaux. Si vous avez besoin d’aide pour le préparer, n’hésitez pas à relire notre article ! Vous pouvez également préparer de petites quantités plutôt que de gros biberons.
  • Certains biberons sont parfois dotés d’une valve anti-reflux, qui permet à la tétine de rester pleine même quand le biberon est à l’horizontale, et ainsi d’empêcher bébé d’avaler trop d’air.
  • Après en avoir discuté avec votre pédiatre, vous pouvez également ajouter un épaississant dans le lait de bébé afin de diminuer les régurgitations. Prémibio propose par exemple Prémi Régurgitation C, première et seule préparation anti-régurgitation issue de l’Agriculture biologique. Elle ne contient pas de lait de vache, de gluten, ni aucun autre allergène majeur. Elle convient donc à la plupart des nourrissons. Elle s’ajoute simplement dans le lait habituel de votre bébé.
  • Même si cela semble évident, on ne fume pas à côté de bébé, car le tabagisme favorise les reflux !
agriculture biologique
Ingrédients
issus de l'Agriculture
biologique
logo certification premibio
Une marque
reconnue par les
professionnels
logo certification premibio
Qualité & sécurité
de nos produits
logo certification premibio
Respect
des besoins nutritionnels
© 2019 - Mentions légales - Plan du site