L’intolérance au lactose

 

Quand on est parent, on se pose un milliard de questions. Et encore plus quand on sent que quelque chose dérange bébé ! Vous sentez un inconfort chez bébé quand il prend son biberon ? Il se tortille, vous sentez qu’il a mal au ventre, il régurgite et a le ventre gonflé ? Bien sûr, vous en cherchez l’origine. Vous avez entendu parler de l’intolérance au lactose et cela vous inquiète. Mais alors, comment en être sûr et puis d’abord, c’est quoi exactement le lactose ?

On vous explique tout dans ce nouvel article !

Qu’est-ce que le lactose ?

Le lactose est le principal sucre contenu dans le lait et les produits laitiers en général. On le retrouve donc dans le lait de vache, le lait de chèvre, mais également dans le lait maternel. Ce sucre n’est d’ailleurs présent que dans le lait et les produits laitiers.

Le lactose permet aux os d’absorber le calcium et contribue au bon développement du système nerveux. Il est donc important pour bébé. Il est digéré par l’intestin grêle et est transformé par la lactase (une enzyme présente chez le nourrisson dès la naissance) en deux autres sucres : le glucose et la galactose. Ces deux sucres sont ensuite facilement absorbés par l’intestin.

La lactase permet donc la bonne digestion du lactose.

Parfois, un déficit en lactase entraîne une mauvaise digestion du lactose. Il stagne alors dans le gros intestin, fermente et entraîne un inconfort digestif.

Qu’est-ce qu’une intolérance au lactose ?

L’intolérance au lactose, c’est simplement un inconfort digestif suite à une consommation de lactose.

Tout d’abord, il faut savoir que le nourrisson souffre très très rarement d’une intolérance au lactose. En général, c’est seulement après le sevrage ou après l’arrêt du biberon que celle-ci se déclenche, soit vers 3 ans. L’activité de la lactase diminue avec le temps, en même temps que les besoins en lait d’une personne. En effet, un adulte boit rarement 500ml de lait par jour ! Les besoins en lactase ne sont donc plus les mêmes.

Mais parfois, dans de très rares cas, cette diminution se déclenche plus tôt. Certains bébés peuvent même naître sans lactase du tout. Il s’agit alors d’une intolérance primaire et elle apparaît dès les premiers jours du nourrisson.

Il est également possible que bébé souffre d’une intolérance au lactose passagère, suite à une gastro-entérite, une infection par parasite, une réaction allergique ou encore une maladie chronique, qui endommagent l’intestin. 

Dans tous les cas, sachez que si vous êtes vous-même intolérant au lactose, cela ne se transmet pas à votre bébé.

Comment savoir si bébé est intolérant ?

Les symptômes peuvent varier d’un bébé à l’autre, mais en général ce sont les mêmes qui reviennent : ballonnement, douleurs abdominales, diarrhées, gaz, ventre gonflé, reflux… Ces symptômes se déclenchent dans les 2h suivant le biberon.

Attention à ne pas confondre l’intolérance au lactose et l’allergie aux protéines de lait de vache. Elles présentent souvent les mêmes symptômes, sauf que l’allergie peut également se déclarer de manière cutanée ou respiratoire. L’allergie est une réaction immunitaire anormale. Nous en reparlerons dans un prochain article.

Il est donc très important de demander l’avis d’un spécialiste avant de proposer du lait sans lactose à bébé. 

S’il a des doutes, le pédiatre pourra faire passer un test à bébé : il mesure le taux de glucose dans le sang juste après avoir ingéré du lactose. Si bébé est intolérant, le taux de glucose n’augmentera que très peu voire pas du tout.

Si l’intolérance est avérée, il pourra ensuite vous orienter vers une alimentation qui conviendra mieux à bébé, tout en diminuant l’apport en lactose afin que l’activité de la lactase reprenne petit à petit. 

Prémiriz par exemple est un lait infantile bio sans lactose qui convient parfaitement aux bébés de 0 à 36 mois intolérants au lactose.

agriculture biologique
Ingrédients
issus de l'Agriculture
biologique
logo certification premibio
Une marque
reconnue par les
professionnels
logo certification premibio
Qualité & sécurité
de nos produits
logo certification premibio
Respect
des besoins nutritionnels
© 2019 - Mentions légales - Plan du site